Les Classiques

Les SM classiques de 1200 T

 Narval – S631

1957 – 1983

Marsouin – S632

1957 – 1982

Dauphin – S633

1958 – 1992

Requin – S634

1958 – 1985

Espadon – S637

1960 – 1985

Morse – S638

1960 – 1986

Galerie

Click to enlarge image p1asabn98qtcd177jcjf1u6v1rjs4.jpgClick to enlarge image p1asabn98qtcd177jcjf1u6v1rjs4.jpg


Les SM classiques de 400 T

Les sous-marins de chasse de 400 Tonnes type Aréthuse

La classe Aréthuse était une classe de sous-marins d’attaque à propulsion diesel-électrique construits à 4 exemplaires pour la Marine Française. Ces sous-marins, petits discrets et silencieux, étaient destinés principalement à la lutte anti-sous-marine en zone côtière et les passages étroits. Conçus dès 1949 pour la Marine Française, ils ont été achevés entre 1958 et 1960 et désarmés entre 1979 et 1982.

L’un d’entre eux, l’Argonaute, est visitable comme sous-marin musée à la cité des sciences à Paris.

 Aréthuse – S635

1959 – 1979

Argonaute – S636

1958 – 1982

Amazone – S638

1959 – 1980

Ariane – S639

1959 – 1980

 

Galerie


Les SM classiques de 800 T

 Daphné – S641

1959 – 1989

Diane – S642

1960 – 1987

Doris – S643

1960 – 1996

Eurydice – S644

Disparue tragiquement le 4 mars 1970

Flore – S645

1960 – 1989

Galatée – S646

1964 – 1993

Minerve – S647

1964 – Disparue tragiquement le 27 janvier 1968

Junon -S648

1966 – 1996

Venus – S649

1966 – 1990

Psyché – S650

1969 – 1998

Sirène – S651

1967 – 1998

 

Galerie


Les SM classiques Agosta

Agosta – S620

1977 – 1997

Beveziers – S621

1977 – 1998

La Praya – S622

1978 – 2000

Ouessant – S623

1978 – 2001

Galerie


Le SM Gymnote  Click to enlarge image p1ascuo84h1gr41efj1mbr91t1c604.jpg

Le sous-marin expérimental Gymnote servit aux essais de lancement des missiles destinés aux futurs SNLE type le Redoutable.

Pour ce faire le gymnote fut équipé de quatre tubes verticaux lance missiles.

A noter que des éléments de coque prévus pour la construction de coque Q244, qui aurait dû être le 1er sous-marin à propulsion nucléaire mais auquel on renonça en 1959, furent utilisés pour le montage du Gymnote.

Le Gymnote – S655

1966 – 1986

« Profils SM de Jacques MARQUET »